Aller au contenu
titcrea

Samsung Galaxy Note 7 explosifs : ce que l’on sait de l’affaire

Messages recommandés

Il y a un mois, voyait le jour la plus grave affaire auquel Samsung à du faire face depuis l’émergence du marché du smartphone avec la combustion et l’explosion de plusieurs Galaxy Note 7. Chaque jour, de nouvelles informations émergent concernant les Samsung Galaxy Note 7 explosifs. Cet article, régulièrement mis à jour, vous permettra de faire le point sur cette affaire.

Galaxy Note 7 incendie Samsung

Les premiers échos d’un problème concernant la batterie du Samsung Galaxy Note 7 sont arrivés très rapidement après le début de la commercialisation du téléphone dans certains pays. D’abord en Chine où plusieurs personnes se sont plaintes de l’explosion de leur nouveau téléphone lors du chargement. Ces premiers problèmes ont conduit Samsung à retarder puis suspendre les livraisons de Galaxy Note 7 dans le monde. Nous avons pu très rapidement confirmer que le retard concernait également la France alors que la sortie du téléphone était prévue pour le 2 septembre.

À lire sur FrAndroid : Le Samsung Galaxy Note 7 est aussi retardé en France

Les problèmes du Samsung Galaxy Note 7 n’ont pas tout de suite fait parler d’eux puisque le téléphone était encore en précommande dans de nombreux pays et l’affaire a éclaté en plein salon de l’IFA qui occupait l’attention de toute l’industrie.

 

0,1% des appareils concernés

Plusieurs éléments de l’enquête de Samsung ont été partagés dans la presse internationale. Tous les smartphones mis en cause par Samsung utilisaient une batterie de Samsung SDI, une filiale de la multinationale coréenne. Pour remédier au problème, Samsung a tout simplement décidé de basculer l’intégralité de la production vers son autre fournisseur, le chinois ATL, au moins en attendant que Samsung SDI règle son problème. À l’origine Samsung SDI devait fournir de 60 à 70% des batteries de Galaxy Note 7, un vrai coup dur pour la filiale sœur de Samsung Mobile.

À lire sur FrAndroid : Samsung annonce le rappel des Galaxy Note 7 pour la France

Samsung est officiellement sorti de son mutisme le 2 septembre en annonçant le rappel général de tous les Galaxy Note 7, même en France. Dans le communiqué de presse, Samsung confirmait n’avoir recensé que 35 cas au 1er septembre, un problème qui touche donc une infime partie des appareils, moins de 0,1%.

 

Une réaction rapide mais coûteuse

Dès les premiers retours des utilisateurs, Samsung a donc pris le sujet très au sérieux en annonçant aussi vite que possible l’arrêt des livraisons puis le rappel des téléphones déjà vendus. En France, seules les précommandes ont été livrées et personne n’a donc pu acheter le Galaxy Note 7 dans l’hexagone sans passer par cette case.

À lire sur FrAndroid : Galaxy Note 7 : Comment Samsung compte gérer cette crise et rappeler tous les exemplaires vendus

Un rappel qui devrait coûter très cher au géant coréen, estimé à près d’1 milliard de dollars. Malgré la rapide et sérieuse réaction de Samsung, l’image de marque des smartphones Galaxy devrait sérieusement en pâtir auprès du grand public, l’information ayant fait le tour des journaux télévisés. D’autant que cette affaire survient au moment où le concurrent direct de Samsung, Apple, vient d’annoncer ses tout nouveaux iPhone 7 et 7 Plus. Ces événements ont eu un effet direct sur le cours de bourse de l’entreprise coréenne qui a perdu 25 milliards de dollars en valorisation.

 

…qui n’a pas empêché quelques accidents

Malgré le rappel de Samsung et les précautions du géant, certains clients n’ont pas procédé à l’échange de l’appareil ce qui a conduit à des accidents, sans mort pour le moment. On recense, entre autres, une jeep brûlée, un enfant blessé et un début d’incendie dans un hôtel.

samsung-galaxy-note-7-explose

Des nouveaux faits divers émergent tous les jours, ce qui amène Samsung à communiquer de plus en plus fortement sur le retour de ses appareils. La marque en est même venue à conseiller à ses clients ne plus utiliser le smartphone.

À lire sur FrAndroid : Galaxy Note 7 “explosif” : Samsung conseille de ne plus allumer le smartphone

 

Pas de Galaxy Note 7 dans les avions

D’autres organisations ont depuis réagi aux problèmes de Samsung. C’est d’abord la FAA, l’organisme en charge de la sécurité aérienne aux États-Unis, qui a annoncé qu’elle réfléchissait au bannissement du Samsung Galaxy Note 7 des avions au-dessus du sol américain. La FAA veut éviter un incendie en plein vol à cause d’un appareil branché sur une batterie externe, ou une prise de l’avion. Si la FAA n’a finalement pas décidé de bannir le téléphone, pour le moment, des compagnies aériennes ont pris les devants. Pour la sécurité de leurs clients, Qantas, Virgin Australia et Air France ont annoncé l’interdiction d’utiliser et de recharger le Galaxy Note 7 à bord d’un avion de leurs compagnies.

À lire sur FrAndroid : Air France interdit l’utilisation du Samsung Galaxy Note 7 sur ses avions

 

La mise en place du rappel et l’arrivée du Galaxy Note 7S

Samsung a donc mis en place une procédure de rappel de tous les Galaxy Note 7 en circulation. Chaque personne possédant un Galaxy Note 7 est priée de l’éteindre et le renvoyer au plus vite à Samsung en appelant d’abord le fabricant. Pour accélérer la procédure, Samsung pourrait décider de désactiver à distance les appareils concernés pour interpeller leurs clients. Malgré la confirmation par le service après-vente que cette manœuvre est bien en projet, et sera mise en place dès le 30 septembre, le service presse de Samsung France n’a pas souhaité nous confirmer ou infirmer cette information pour le moment.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy Note 7 : un site pour identifier les modèles sûrs grâce à son IMEI

Le leader du marché des smartphones va proposer un nouveau stock de Galaxy Note 7 qui sera certifié “sans problèmes de batterie”. Ces appareils auront un sigle S, pour “Safe”, sur la boite. C’est ce “Galaxy Note 7S” que l’on devrait très bientôt retrouver en magasin. Pour les anciens Galaxy Note 7, il sera toujours possible d’identifier si l’appareil court un risque grâce à son numéro IMEI et un outil mis en place par Samsung. Par ailleurs, ces téléphones recevront une mise à jour logicielle pour corriger en partie le problème, en bloquant le rechargement au-delà de 60%.

 

La commercialisation continue

Samsung n’a en effet pas l’intention d’annuler la commercialisation de son nouveau smartphone haut de gamme. Malgré les problèmes rencontrés par l’entreprise lors du lancement, le Galaxy Note 7 reste un smartphone très convaincant, mais les consommateurs pourront-ils faire confiance au constructeur, même avec ce nouveau stock ? La réponse sera donnée dans les prochains mois, après la sortie du téléphone, maintenant prévue à la fin du mois de septembre.

8_MCx3mwCP0

Afficher l’article complet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×