Aller au contenu
titcrea

Finalement, le départ de Google a boosté Mozilla mais ses parts de marché restent très faibles

Messages recommandés

En 2014, Google a pris la décision d’arrêter son partenariat avec Mozilla. Deux ans plus tard, le bilan est plutôt positif.

panda-roux-animaux-013

Pour être le moteur de recherche par défaut de Mozilla Firefox, il faut signer des chèques. La fondation Mozilla peut ainsi supporter le développement de ses produits et outils. Jusqu’en 2014, Google était le principal moteur de recherche de Firefox, dans le monde entier, et donc le principal apport financier pour la fondation. Avec la croissance de Chrome, Google a pris la décision d’arrêter ce partenariat.

La fondation Mozilla a rapidement fait le choix de la diversité. C’est pourquoi ils ont signé des accords avec Yahoo pour les États-Unis, avec Baidu pour la Chine et avec Yandex pour la Russie. Au total, ce sont 12 autres moteurs de recherche à travers le monde qui ont pu profiter d’un partenariat, la fondation Mozilla a ainsi vu son chiffre d’affaires de 2015 bondir de 28 % à 421 millions de dollars. Entre temps, les dépenses n’ont augmenté que de 20 millions de dollars.

firefox

Néanmoins, Firefox perd du terrain, ce qui a poussé la fondation à mettre en place de nouvelles stratégies d’acquisition. Ils ont ainsi noué un partenariat avec Huawei, où Firefox est désormais le moteur de recherche sur les smartphones vendus aux Etats-Unis. Ils cherchent d’autres partenariats de ce type, pour pré-embarquer Firefox sur de nombreux appareils.

Gratuit sur l'App Store | Télécharger Gratuit sur Google Play | Télécharger

En ce qui concerne la croissance organique, il faudra néanmoins trouver un élément de différentiation pour acquérir de nouveaux utilisateurs. Le fondation Mozilla espère désormais que ses utilisateurs, qui partagent ses valeurs, puissent redevenir ses partisans pour un Web « ouvert et sécurisé ». 

Une part de marché très faible sur mobile

En novembre 2016, selon StatCounter, Net Marketshare et Akamai, la part de marché de Mozilla Firefox sur les navigateurs mobiles est extrêmement faible. Moins de 1 % si on réalise la moyenne des différentes sources, tandis que Google Chrome aurait près de 50 % de parts de marché.

Les parts de marché des navigateurs mobiles dans le monde (novembre 2016)
Source Chrome
Google
Safari
Apple
UC Browser
UCWeb
Opera
Opera Software
Android
Google
IE Mobile + Edge
Microsoft
Firefox
Mozilla
Autres
StatCounter 43,2 % 17,4 % 16,7 % 8,4 % 5,3 % 1,2 % 0,1 % 7,7 %
Net Marketshare (mobiles et tablettes) 55,4 % 26,8 % 0,0 % 6,3 % 8,1 % 1,7 % 0,8 % 1,0 %
Akamai 46,8 % 35,8 % 0,4 % 1,1 % 8,0 % 3,1 % 1,6 % 3,2 %
Moyenne 48,5 % 26,7 % 5,7 % 5,3 % 7,1 % 2,0 % 0,8 % 4,0 %
a5c4FwgJiSc

Afficher l’article complet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×